Triste nouvelle : Edith Legendre nous a quittés...

Triste nouvelle : Edith Legendre nous a quittés


Bonjour à tous


Edith s’en est allée... Elle venait d’avoir 79 ans, le 14 mars dernier, et avait disputé son dernier tournoi trois jours après.


Edith a commencé le bridge au Bief, en 2007, et n’a jamais quitté le Club depuis. C’était une petite dame charmante, très appliquée et concentrée à la table. Je la trouvais rigolote et pleine d’humour. Je l’aimais bien « ma p’tite Edith » !





Elle était attachée au Club de Morangis et s’y était investie plus particulièrement de 2010 à 2016, en intégrant le Conseil d’Administration. Elle y a assuré le poste de Secrétaire, me déchargeant ainsi de la rédaction des comptes-rendus de réunions. J’ai beaucoup apprécié son implication et son sérieux et j’ai adoré son style enjoué dont voici quelques extraits : « Bienvenue à Jane Alix, nouvellement élue et qui fait une entrée fracassante au Bureau en présentant un petit dépliant publicitaire du club. » (11/2012), « Vendredi 13 juin 2014 : matinée " mise en beauté du Club." Tous au travail pour embellir notre Club. Toutes les bonnes volontés sont requises, dans la bonne humeur bien sûr ! » « Le problème des clés n’est toujours pas résolu ; la mairie se fait « tirer l’oreille » ! » (10/2015)


Edith était une personne sur laquelle on pouvait vraiment compter. Ainsi en 2013, quand, pour les 40 ans du Club, nous avions décidé de récompenser chaque mois les joueurs les plus performants de nos 5 tournois hebdomadaires, Edith s’etait occupée d’emballer joliment tous les petits cadeaux prévus pour les lauréats, très consciencieusement, du début à la fin.


Edith n’avait pas sa langue dans sa poche et ne manquait pas de nous faire savoir quand quelque chose ne lui plaisait pas. J’appréciais sa franchise et son honnêteté. Un jour après un tournoi, elle m’avait prise à part et m’avait dit : Babette, il faut que je te dise, il y a quelque chose qui ne va pas ! et elle m’avait reproché d’avoir créé un groupe sur WhattsApp pendant le confinement, en m’expliquant que cela engendrait une scission au sein du Club, excluant les joueurs qui n’y avaient pas accès. Je lui avais répondu que le but était au contraire de maintenir le lien entre les joueurs pendant cette période d’isolement et que je n’avais pas imaginé que certains pourraient se sentir encore plus exclus. Je sais que je ne l’avais pas convaincue, mais nous n’avions trouvé de meilleure solution…


Coté santé, Edith avait eu quelques soucis, entre autre un cancer plutôt bien soigné dans un premier temps. Mais hélas il y a eu rechute et la maladie s’est propagée et a finalement pris le dessus et emporté notre chère Edith…

Les obsèques auront lieu mercredi prochain 27 juillet à 10h30 à l église de Longjumeau et se poursuivra à 14h30 au crématorium des Ulis. A l’issue de la crémation, la famille propose de se retrouver à 16h à l’Espace Charcot de Morangis pour partager quelques souvenirs autour d’un verre (voir faire part joint).

Nous ne pourrons être présents, ni Denis ni moi ce jour là, mais nous serons là par la pensée. Nous adressons nos condoléances à sa famille et à ses amis, et les assurons de toute notre amitié.


Babette



24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout